Mosaik

Europe, libres d’être nous-mêmes

Opération Libero lance sa campagne contre l’initiative de résiliation

Raconter la liberté comme réalité de l’Europe d’aujourd’hui : Opération Libero lance sa campagne contre l’initiative de résiliation en présentant les portraits de femmes et d’hommes pour qui la libre circulation est un élément central de leur vie. Plus de 40 personnes ont été photographiées dans le cadre de cette campagne qui mettra l’accent sur les relations humaines. Opération Libero présentera leurs témoignages au cours des prochains mois.

Opération Libero a également lancé une collecte participative de fonds (crowdfunding) pour financer une campagne d’affichage ainsi qu’un tour de Suisse avec une exposition mobile. L’objectif consiste à lever 110’000 francs minimum d’ici au 27 septembre.

Une question décisive se pose : Voulons-nous poursuivre notre participation au projet européen et construire l’avenir avec nos voisins ? Ou préférons-nous détruire les liens qui nous unissent ? Les enjeux derrière le vote du 27 septembre ne sont pas uniquement économiques. Le choix que nous avons à faire porte avant tout sur les relations humaines et nos libertés.

Le projet européen est humaniste. Il poursuit un objectif de paix et place l’humain en son centre. Nous sommes toutes et tous bien plus que suissesses ou étrangers, bien plus qu’employeuses ou employés, bien plus qu’immigrées ou émigrés, bien plus que consommatrices ou vendeurs. Nous sommes des êtres humains.

Pour cette raison, Opération Libero mettra en avant dans la campagne les portraits de dizaines de femmes et d’hommes pour qui la libre circulation occupe une place centrale dans leur vie. Une grande diversité de personnes ont participé au projet : étudiant·es, retraité·es, entrepreneur·es, travailleur·ses, Suisse·sses de l'étranger, immigré·es, émigrant·es, parents, frères et sœurs, couples, etc. Le photographe suisse Maurice Haas s’est fait l’auteur de leurs portraits. Opération Libero racontera leur histoire au cours des prochains mois.

Ce sont ces portraits qui ont été présentés aujourd’hui aux médias à l’occasion du vernissage d’une exposition virtuelle créée dans le jeu “Second Life” par le développeur Urs Brauchli. Intitulée “Libres d’être nous-mêmes”, cette exposition dévoile ces photos ainsi que les affiches de campagne, réalisées par le graphiste Micha Rückstein. L’exposition est désormais ouverte au public et accessible via ce LIEN.

Ce dispositif virtuel a pour but de devenir réel, au travers d’une campagne d’affichage et d’une exposition mobile. Pour mettre cela sur pied, Opération Libero a lancé un financement participatif et espère récolter au minimum 110’000 francs en 110 jours. 

Une campagne humaniste

D’ici au vote, Opération Libero mettra la dimension humaine de la libre circulation des personnes et les valeurs fondamentales du projet européen au centre de la campagne. "L’enjeu du 27 septembre va au-delà de notre liberté de mouvement, des accords bilatéraux, de la prospérité de notre économie ou des acquis en termes de liberté. Ce qui est en jeu, ce sont nos relations en, et avec l'Europe. Parce que l'Europe fait de la liberté une réalité partagée", a déclaré la coprésidente Laura Zimmermann.

Marie Juillard, coordinatrice de la campagne en Suisse romande, ajoute : "Nous voulons une Europe au sein de laquelle nous pouvons être nous-mêmes en tant que personnes dont les origines et les vies ne se limitent souvent plus aux frontières. Et nous voulons une Suisse qui apporte sa contribution au projet européen", dit-elle, ajoutant que les critiques justifiées à l'égard du fonctionnement de l'UE feraient facilement oublier que le projet européen place les libertés individuelles en sont centre. 

Laura Zimmermann ajoute : "Malgré les lacunes et certains échecs humanitaires de l'UE, c'est bien sur le projet européen que nous devons nous appuyer pour défendre la démocratie libérale face à la pression croissante des régimes autoritaires dans le monde. Le projet européen ne doit en aucun cas être affaibli ou démantelé. Il doit être approfondi et amélioré." La poursuite de notre contribution à ce projet commun passe par le maintien de nos relations avec nos partenaires européens. Cette question est au centre du vote du 27 septembre.

Comme le rappelle Marie Juillard, "l'initiative de résiliation demande en des termes non équivoques qu'il soit mis fin à la libre circulation des personnes avec l'UE après une période transitoire d'un an." Selon le texte de l'initiative, la Suisse disposera d’un délai de 12 mois pour négocier une alternative à la libre circulation des personnes avec l'UE et ses États membres. Si cette négociation échoue, ce qui est probable, la Suisse devra automatiquement mettre fin à la libre circulation des personnes, entraînant automatiquement la fin des Accords bilatéraux I. "L'initiative de résiliation place délibérément nos libertés en Europe dans une guillotine dotée d’un minuteur", ajoute Marie Juillard.

Les Suissesses et les Suisses sont donc appelé·es à se prononcer sur une initiative qui vise à abolir la libre circulation des personnes, l’une des plus importantes contributions du projet européen pour les libertés de toutes et tous. Un “oui” à l’initiative de résiliation ne bouleverserait pas d’un coup nos vies. Mais nos relations avec nos partenaires européens deviendraient incroyablement plus compliquées. La Suisse risquerait de se replier sur elle-même. Nous ne pourrions plus nous prévaloir de règles communes, mais du seul bon vouloir des autres.

La libre circulation des personnes reflète quant à elle la réalité de nos vies : nos espaces de vie ou de travail dépassent depuis longtemps les frontières de notre pays. L’épidémie du Covid-19 a montré par ses conséquences combien nos histoires personnelles et nos vies quotidiennes ne se limitent pas aux frontières et combien nos libertés nous sont essentielles pour être nous-mêmes.

Marie Juillard
Coordinatrice de campagne (Suisse romande)

Stéphane Decrey
Responsable communication (Suisse romande)

Laura Zimmermann
Coprésidente

Affiches de la campagne

Visuals Français
Visuals Français
Visuals Français
Visuals Français
Visuals Français
Visuals Français

Portraits

Porträts
Porträts
Porträts
Porträts
Porträts
Porträts

Galerie virtuelle de portraits

Aperçu de "Second Life"

Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe

Les portraits signés Maurice Haas sont présentés dans une exposition virtuelle créée dans le jeu “Second Life”. L’exposition est ouverte au public, visitez-là ! Instructions d’accès

Mosaik