Mikado Europapolitik

Cher Conseil fédéral, Chers partis politiques, l’isolation rampante n'est pas une option. Proposez des solutions MAINTENANT !

Le vrai travail ne fait que commencer : il est temps de parler de l’avenir de la Suisse en Europe dans le cadre d’un processus politique constructif.


En matière de politique européenne, les enjeux pour la Suisse sont cruciaux. Mais plutôt que de chercher à relever les défis de manière volontariste, les forces politiques suisses semblent jouer au mikado : “le premier qui bouge a perdu”.

facultatif
facultatif
facultatif

Souhaitez-vous recevoir régulièrement des informations sur Opération Libero par courrier électronique ?
progress_bar
1 341 signatures. Objectif: 2 000 signataires.
Faites bouger la politique maintenant !.
67%

Cher Conseil fédéral, Chers partis politiques représentés au Parlement,

Le large NON à l'initiative de résiliation est porteur d’un message clair : l’isolation rampante n’est pas une option !

Nous nous réjouissons du résultat de ce vote populaire. Nous invitons désormais les forces politiques à sortir de leur longue léthargie en matière de politique européenne et à adopter une approche volontariste dans ce dossier. Nous voulons imaginer l'avenir plutôt que l'ignorer. Nous voulons construire notre place en Europe plutôt que nous la faire imposer.

Tant le Conseil fédéral que les partis politiques intéressés à la recherche de solutions doivent désormais s’impliquer afin de résoudre le plus grand problème structurel qui plâne sur la Suisse : les questions institutionnelles. Il s’agit là de leur devoir et de leur responsabilité.

Nous appelons l’UDC à accepter la volonté populaire et à renoncer à enrayer le modèle bilatéral, doté d’une solide légitimité démocratique. Les actes de sabotage à l’égard des relations entre la Suisse et l'UE, commis par ce parti, doivent prendre fin. Tirons ensemble à la même corde !

Nous, Suissesses et Suisses, avons le droit de construire activement notre avenir au sein de l'Europe et avec l’Union européenne dans le cadre d'un processus politique sérieux. Aujourd'hui, nous demandons le droit d’en débattre et de voter sur l'avenir de la Suisse en Europe. Nous avons le droit de nous exprimer sur l'accord-cadre. Nous sommes un mouvement. Et nous exigeons du mouvement.

Cher Conseil fédéral, chers partis politiques représentés au Parlement, l’isolation rampante n'est pas une option. Proposez des solutions MAINTENANT !

L'importance d'une Europe unie est plus que jamais démontrée par les crises, turbulences et menaces actuelles. Les enjeux globaux et les perspectives pour les années à venir renforcent encore cette nécessité. 

Entre une Chine agressive, une Russie imprévisible et des États-Unis divisés, l'Union européenne est plus que jamais nécessaire. Elle est garante de la démocratie, de l'État de droit et des libertés fondamentales. La Suisse doit prendre activement part à la construction de cette Europe.

Notre pays doit maintenant non seulement garantir les traités qui nous unissent à nos partenaires européens, mais aussi formuler de nouveaux objectifs pour le futur de notre politique européenne. Les forces politiques doivent désormais sortir de leur léthargie en la matière. Le travail ne fait que commencer !